Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis

>> Valoriser lhistoire et la mmoire du mouvement ouvrier en Seine-Saint-Denis.

Vous etes ici : Accueil » A voir, à savoir

>>« Histoire(s), mémoires et transmission en Ile-de-France »

La Région Ile-de-France et la Direction régionale Acsé Ile-de-France organisent, avec un ensemble de structures porteuses de projets mémoriels, une journée de rencontre au cours de laquelle des ateliers thématiques permettront d’échanger sur les pratiques existantes.

A travers la présentation et la confrontation de différentes expériences, il s’agira de mener une réflexion avec les acteurs associatifs, les institutions et les chercheurs sur le sens et les enjeux des actions mémorielles.

Cet événement vise à permettre aux porteurs de projets de partager leurs compétences et leurs savoirs, à soutenir et à valoriser les actions engagées, et à permettre d’initier de nouveaux projets dans une dynamique de réseau.


Dans le cadre de cette journée, l’association Périphérie propose un atelier autour de l’Histoire et les mémoires ouvrières (atelier 2).

Au programme :
- 10 h : projection du film Étranges étrangers (1970) de Marcel Trillat et Frédéric Variot.

- 11 h - 13 h / 14 h 30 - 16 h 30 : atelier

« Histoire et mémoires ouvrières : le rôle des lieux, des récits et des politiques publiques et associatives »

Projection d’extraits :
Et la vie (1991) de Denis Gheerbrant
Haya (1982) de Claude Blanchet

Discutante-rapporteur :
Laure Pitti, maître de conférences en sociologie, université Paris 8 / ERASME

Témoignages et analyses :
Martine Sonnet, historienne (ingénieure de recherche à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine du CNRS), écrivain et blogueuse ;
Michel Pigenet, professeur d’histoire contemporaine, université Paris 1 ;
Laurent Gabaroum et Mustafa Dhaouadi, anciens ouvriers à Renault Billancourt, membre de l’ATRIS (Association des Travailleurs de Renault Ile Seguin) ;
Denis Gheerbrant, cinéaste (sous réserve).

Animation et conception de l’atelier :
Tangui Perron, chargé du patrimoine audiovisuel à Périphérie (centre de création documentaire en Seine-Saint-Denis), avec le soutien de l’IHOVAM.

Coincées d’une part entre les productions mémorielles des nombreuses et parfois anciennes associations liées à l’immigration et les publications relevant de l’histoire de l’immigration (coloniale, post-coloniale ou non) et, d’autre part, entre les productions émergentes des mémoires des quartiers populaires, l’histoire et les mémoires ouvrières semblent aujourd’hui les parents pauvres des politiques publiques, de l’intérêt médiatique, voire des productions associatives et militantes. De plus, l’histoire des usines et des entreprises, celles du travail, des travailleurs et des luttes, n’auraient plus qu’un rapport lointain entre elles. Parallèlement à ces disjonctions, sans doute dommageables sur le plan historiographique, on observe une « patrimonisation » partielle de certains lieux industriels.

Mais que garde-t-on quand on conserve les murs d’une usine ? Qu’invente-t-on alors à l’intérieur ? Que détruit-on quand on la rase ?
D’autre part, les récits littéraires, les blogs et les images apparaissent comme les lieux où s’écrivent désormais une histoire et des mémoires ouvrières pour lesquelles émerge une certaine demande sociale. (Cela n’exempte pas pour autant les pouvoirs publics et l’Université de tout effort d’accompagnement, d’approfondissement et de prolongement…).

Ces questions seront au cœur de cet atelier qui mêlera témoignages et retours d’expériences, analyse et projection d’extraits de films.

Lors de cette journée, Tangui Perron interviendra sur « les mémoires et représentations des grèves ouvrières de l’usine Citroën-Aulnay du printemps 1982 » à partir d’extraits du film Haya de Claude Blanchet (1982) redécouvert par « Histoire d’un film, mémoire d’une lutte ».

Mercredi 29 avril 2009
Maison des Associations de Solidarité
10-18 rue des Terres au Curé
75013 Paris
- Programme complet sur le site www.projets-citoyens.fr et sur le site de l’Acsé.


AHMO 2008-2010