Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis

>> Valoriser lhistoire et la mmoire du mouvement ouvrier en Seine-Saint-Denis.

Vous etes ici : Accueil » A voir, à savoir

>>Journée d’étude « L’éducation spécialisée en Algérie et au Maroc avant et après les indépendances 1950-1965 » - vendredi 16 octobre

Information transmise par Samuel Boussion.

Journée d’étude organisée par le Centre inter-universitaire de recherche culture, éducation, formation, travail (CIRCEFT) et le Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée (CNAHES).

Université Paris 8 - Saint-Denis
amphi X
le vendredi 16 octobre 2009, de 9 h à 18 h

Une exposition à partir d’archives se tiendra en parallèle à la bibliothèque universitaire.

Avant les indépendances respectives du Maroc et de l’Algérie, en 1956 et en 1962, des institutions pour jeunes délinquants, jeunes réputés difficiles ou enfants des rues, issues du secteur public ou du secteur associatif, ont été ouvertes. Malgré un léger décalage dans le temps, celles-ci semblent correspondre aux modèles en vigueur dans la métropole : tribunaux pour enfants, services sociaux, centres d’accueil, centres d’observation, foyers de semi-liberté, internats.
Les archives nuancent pourtant l’idée d’une simple transposition et témoignent d’une situation plus complexe, ne serait-ce parce que ces deux pays ont connu des statuts et des destins différents. Les acteurs n’ont ainsi cessé de s’interroger sur une « pédagogie de l’enfant musulman », à partir des spécificités de la culture, de la religion, de la langue, des structures sociales et familiales.
La tentation de gommer les différences s’est souvent heurtée à la persistance d’une catégorisation entre enfants « européens » et « musulmans », qui ne relèveraient pas des mêmes codes. Dans ce contexte, les éducateurs appelés à encadrer ces jeunes devaient-ils être formés dans des écoles métropolitaines ou sur place, participant alors à la construction d’une doctrine rééducative propre au pays ? Ces débats trouveront des débuts de réponse après les indépendances.

La journée d’étude a fait le choix d’évoquer l’histoire de l’éducation spécialisée en Algérie et au Maroc parce que des archives abondantes et souvent inédites existent. Cette journée est un premier jalon, elle devrait soulever des problématiques qu’il faudra approfondir par la suite. Elle pourra permettre déjà que se croisent des acteurs intervenus dans le cadre de ces territoires, des chercheurs qui ont exploré les archives et tous ceux que cette réflexion intéresse.

- Programme de la journée et bulletin d’inscription en pièces jointes.


AHMO 2008-2010