Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis

>> Valoriser lhistoire et la mmoire du mouvement ouvrier en Seine-Saint-Denis.

Vous etes ici : Accueil » Notices biographiques » Combattants volontaires en Espagne républicaine

>>DETRIE Robert, René, Roger.

Né le 10 août 1912 à Charleville (Ardennes), manoeuvre, membre du Parti communiste, volontaire en Espagne républicaine, tué sur le front de Madrid le 7 février 1937.

Après avoir obtenu son Certificat d’études avec mention "Très Bien" en juillet 1926, Robert Détrie travaillait, dix ans plus tard, comme manoeuvre à la maison Sanders, rue de Montrouge à Gentilly (Seine). Célibataire, il habitait alors Bagnolet. Le 7 novembre 1936, il se présenta au siège des syndicats parisiens, avenue Mathurin Moreau pour s’engager dans les Brigades internationales qui combattaient en Espagne. Il partit peu après et les lettres qu’il écrivit régulièrement à sa compagne (il était père d’une fille, Manuela, née le 22 janvier 1934) marquent les étapes de son engagement. Il appartint en novembre à une compagnie mitrailleuse franco-belge, fut nommé sergent fin décembre puis appelé à conduire une moto avec side-car doté d’un fusil mitrailleur. Le 7 janvier 1937 (selon inscription sur la tombe : Détrie Robert décédé le 7 janvier 1937, lettre du consul de France en date du 13 juin 1940 ; le 7 février 1937, selon extrait de l’acte de décès), il fut tué sur le front de Madrid. Il est enterré à Fuencarral, près de Madrid, dans le cimetière des Brigades.
La fille de Robert Détrie a été adoptée par André Marty, d’où son nom : Manuela Détrie-Marty.

J. Maitron

SOURCES : Arch. AVER (dossiers MDN et ministère Anciens Combattants). ‹ Papiers de famille communiqués par Manuela Détrie-Marty.

AHMO 2008-2010