Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis

>> Valoriser lhistoire et la mmoire du mouvement ouvrier en Seine-Saint-Denis.

Vous etes ici : Accueil » Notices biographiques » Élus de Seine-Saint-Denis

>>BELINO Fernand [BELINO Albert, Fernand].

Né le 30 janvier 1910 à Aubin (Aveyron), mort le 19 avril 1979 à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) ; militant communiste d’Épinay-sur-Seine ; combattant volontaire en Espagne républicaine ; déporté à Buchenwald ; maire adjoint d’Épinay (1965-1977) ; conseiller général de la Seine (1945-1967) ; vice-président du conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Fernand Belino Cadet d’une famille de onze enfants, fils et petit-fils de mineurs du bassin de Decazeville, Fernand Belino vint travailler à Paris en 1924, comme garçon de café, et habita chez sa sœur à Épinay-sur-Seine (Seine). Adhérent du Parti communiste en 1934, membre du comité régional Paris-Nord dès 1936 (au moins), F. Belino fut volontaire en Espagne républicaine d’octobre 1936 à mai 1938 et servit avec le grade de lieutenant puis de capitaine dans le bataillon André Marty de la 12e Brigade internationale. Il fut trois fois blessé dont une grièvement le 27 juillet 1937. De retour en France, Belino devint secrétaire de la section communiste d’Épinay et membre du comité régional. Il se maria le 30 septembre 1939 à Paris XIIe arr. avec Lise Songeon, professeur de musique.

Fin août 1939, avec Auguste Gillot* et Georges Poupon*, il tira plusieurs milliers d’exemplaires de l’Humanité clandestine. Arrêté en mars 1940, interné au camp de Gurs (Basses-Pyrénées) puis à la prison centrale d’Eysses (Lot-et-Garonne) il fut déporté à Buchenwald (Allemagne) en juin 1944. Lors des élections cantonales de 1945, il était présenté comme " commandant la quatrième compagnie de libération du camp de Buchenwald ".

Élu conseiller général de la Seine en 1945, il siégea dans cette assemblée jusqu’en 1967 avant de représenter Épinay au conseil général de Seine-Saint-Denis et d’être vice-président du conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il fut maire adjoint d’Épinay (1965-1977) et suppléant d’Étienne Fajon, député communiste de la première circonscription de Seine-Saint-Denis de 1973 à 1978. Lors de la 2e conférence de la Fédération Seine-Ouest, 14 au 14 mai 1954, salle des Grésillons à Gennevilliers, il fut élu au comité fédéral. Membre du bureau de l’AVER (Association des volontaires en Espagne républicaine), il souscrivit à l’éviction d’André Marty*. En 1978, F. Belino était président délégué de l’AVER.

Claude Pennetier

SOURCES : Arch. AVER - Arch. André Marty, S I. - Édition de l’Humanité clandestine. - Arch. Com. Ivry (lettre de 1950). - L’Humanité, 20 avril 1979. - Renseignements recueillis par Roger Beaunez. - Philippe Nivet, Les Assemblées parisiennes de 1935 à 1953, IHTP, 1995.

ICONOGRAPHIE : Rapport régional pour la 5e conférence de Paris-Nord, 11 au 11 décembre 1937 à Pierrefitte-Montmagny, 16 p. - Portrait tiré du programme municipal de la liste d’Union démocratique pour les élections municipales d’Epinay du 14 mars 1971, arch. com. Epinay.


AHMO 2008-2010