Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis

>> Valoriser lhistoire et la mmoire du mouvement ouvrier en Seine-Saint-Denis.

Vous etes ici : Accueil » Notices biographiques » Élus de Seine-Saint-Denis

>>BILBOR Raymond Paul Eugène

Né le 7 mars 1898 à Chalons sur Marne (devenue Chalon en Champagne), Marne , mort le 9 décembre 1970 à Neuilly sur Marne (Seine-Saint-Denis). Chauffeur à la Compagnie des Eaux, puis dessinateur à la SNCF. Maire communiste de Neuilly sur Marne (alors en Seine-et-Oise) de 1953 à 1965.

Fils d’un employé des Chemins de fer, Raymond Bilbor était en 1934 secrétaire de la section socialiste de Neuilly sur Marne. En compagnie de militants communistes, il avait signé , au dépôt de la TCRP (Transports en commun de la Région parisienne) de la Maltournée de Neuilly Plaisance, ville limitrophe de Neuilly sur Marne une pétition du « Comité Amsterdam de lutte contre la guerre impérialiste » contre les violences policières du 12 février 1934. Il était alors membre du syndicat CGT U des Eaux et , selon une note de police, ses camarades de travail pensaient qu’il était membre du parti communiste cellule 17.

Aux élections municipales de 21935, il fut candidat à Neuilly sur Marne sur une liste socialiste au premier tour, qui dut se désister au deuxième en faveur de la liste communiste de Théophile Gaubert qui fut élue. Il était à cette époque cheminot.

Il fut interné pour motifs politiques du 27 mai 1940 au 27 mai 1942.

En 1944, Raymond Bilbor , dessinateur à la SNCF, siégeait au comité local de Libération e Neuilly sur Marne et fut nommé président de la délégation spéciale dans l’attente du retour de Théophile Gaubert, interné. En septembre 1944, R. Bilbor participait à meeting communiste. Aux élections municipales d’avril 1945, il était le second sur la liste de Théophile Gaubert, alors que se présentait aussi une liste socialiste et il était élu conseiller municipal. Réélu en 1947, il devenait premier adjoint de Neuilly sur Marne qui comptait 10 541 habitants en 1946 (dont 3749 résidents des deux « asiles » de la ville, Maison Blanche et Ville Evrard, principaux employeurs locaux).

En 1953, toujours élu sur la liste Gaubert qui devenait maire honoraire, R. Bilbor à la retraite était élu maire de Neuilly sur Marne. En novembre 1958, il était suppléant du candidat communiste André Stil aux élections législatives dans la onzième circonscription de Seine-et-Oise. Il était secrétaire local de l’ARAC. Il fut réélu maire en 1959, mais sa liste fut battu (avec 48,32% des suffrages exprimés).en 1965 par une liste du centre et de la droite malgré le retrait au second tour de la liste socialiste et l’appel de la fédération socialiste à voter pour la liste Bilbor.

Nadia TENINE MICHEL

Sources : A.D. Seine-et-Oise et Yvelines : 2 M 30/52, 30/63, ; 1 W 370, 428, 967, 1032, 1116, 1128, 1142 1104 W 29, 70, 72. A. D. Seine –Saint – Denis 93/1207 Etat-civil de Chalons en Champagne

AHMO 2008-2010