Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis

>> Valoriser lhistoire et la mmoire du mouvement ouvrier en Seine-Saint-Denis.

Vous etes ici : Accueil » Notices biographiques » Élus de Seine-Saint-Denis

>>DAUVERGNE Albert.

Maire de Villepinte (Seine-et-Oise devenue Seine-Saint-Denis). Né le 27 avril 1894 à Sevran (Seine-et-Oise devenue Seine-Saint-Denis), mort le 15 avril 1975 à Tremblay lès Gonesse (devenue Tremblay en France, Seine-Saint-Denis) ; marié en 1919 à Vaujours (Seine-et-Oise devenue Seine-Saint-Denis), père de deux enfants, il était veuf en 1958.

Fils d’instituteur, il devint agriculteur à la tête d’une importante exploitation.

Engagé en 1914 au 128ème R.I., il fut blessé en 1914, termina la guerre comme sergent fourrier et fut décoré de la croix de guerre.

Il fut élu maire de Villepinte en 1925 et réélu en 1929. Il était alors radical socialiste. Cette commune rurale en voie d’urbanisation par lotissement passait de 639 habitants en 1921 à 3 893 en 1936. A. Dauvergne démissionna en 1932 et un maire communiste fut élu en 1932 et 1935. A. Dauvergne s’était présenté aux élections municipales de 1935 sur une liste apolitique opposée à celles de la SFIO et du PCF. Il fut nommé maire par le gouvernement de Vichy en juin 1941. Il fut réélu en 1945 contre les communistes sur une liste SFIO-Résistance où il était présenté sous l’étiquette de Libération-nord. Il fut par la suite considéré comme socialiste.

En 1947, il conserva la mairie avec une liste « sociale et républicaine » qui fusionna au second tour avec celle du RPF. En 1953, 1959 et 1965, il dirigea des conseils municipaux dans lesquels les socialistes s’alliaient au centre et aux gaullistes.

Il fut vice président de la Confédération générale de l’agriculture pour le canton d’Aulnay sous Bois qui restait partiellement agricole.

En 1961, il était président de l’union des maires de Seine-et-Oise et vice président de l’union des maires de France, ainsi que membre du bureau des communes d’Europe.

Albert Dauvergne fut candidat aux élections législatives de 1962 dans la neuvième circonscription de Seine-et-Oise, au titre du cartel des non et présenté par la SFIO. Il obtint 15% des suffrages exprimés et se retira au second tour, laissant face à face le candidat UNR et le sortant communiste R. Ballanger qui fut réélu.

Il démissionna de son poste de maire le 14 décembre 1967 pour raisons de santé et peut-être aussi parce ce que son conseil municipal était divisé.

Il était officier de la Légion d‘Honneur et du Mérite agricole, chevalier de la Santé publique et titulaire des Palmes académiques.

Nadia TENINE MICHEL

Sources : A.D. Seine-et-Oise et Yvelines : 2 M 30/14, 30/32, 30/58 1 W 978, 983, 1028, 1054, 1094, 1128, 1142, 1181 1104 W 81 Arch. com. de Villepinte Etat-civil de Sevran

AHMO 2008-2010