Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis

>> Valoriser lhistoire et la mmoire du mouvement ouvrier en Seine-Saint-Denis.

Vous etes ici : Accueil » Notices biographiques » Élus de Seine-Saint-Denis

>>VIDAL Henri, Vincent, Marceau

Né le 27 mars 1908 à Nézignan L’Evêque (Hérault), mort le 16 février 1970 à Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Viticulteur puis journaliste. Maire communiste de Montfermeil : 1956- 1970.

Fils de cultivateur, marié le 25 août 1928 à Nézignan L’Evêque avec Augusta Bousquet et père de deux enfants, H. Vidal fut prisonnier de guerre et prit à son retour une part active à la Résistance. Il était lieutenant des Francs tireurs et partisans (FTPF) selon une profession de foi de 1962 et président d’honneur de l’ARAC (Association républicaine des anciens combattants) de Montfermeil en 1960.

Après la guerre, il fut appelé dans la région parisienne comme rédacteur du journal communiste La Terre en tant que spécialiste de la viticulture. Etabli à Montfermeil (alors en Seine-et-Oise), il en fut élu premier adjoint en 1953 et maire le 24 mars 1956 après le décès de son prédécesseur communiste Marcel Berger,maire de 1945 à 1947 puis de 1953 à 1956. La commune était encore partiellement rurale (M. Berger était horticulteur) mais s’urbanisait alors à un rythme rapide, passant de 8 271 habitants en 1954 à 21 176 en 1968.

Henri Vidal fut réélu maire après les élections municipales de 1959 face à une liste d’ « Entente nationale » ,allant des socialistes aux gaullistes, conduite par le député UNR Pierre Picard. Il avait obtenu 52% des suffrages exprimés au second tour, alors que la liste communiste avait été élue en 1953 avec 40% des suffrages exprimés à la faveur d’une élection triangulaire (dans les communes de moins de 9 000 habitants, le scrutin municipal restait majoritaire). En 1960, H.Vidal était membre de la commission exécutive de l’Association nationale des élus républicains ( communistes) municipaux et cantonaux et, en 1962 , il fut suppléant du candidat Michel Vandel aux élections législatives dans la 11ème circonscription de Seine-et-Oise. Les élections municipales de 1965 furent plus difficiles. H.Vidal lui-même fut réélu au premier tour, mais la droite, menée par le docteur Paule Simon, chirurgienne à l’hôpital de Montfermeil, fit élire douze élus contre quinze à la liste communiste permettant à Henri Vidal d’être reconduit à la mairie de justesse . Il mourut de maladie en restant jusqu’au bout à son poste.

Nadia TENINE MICHEL

Sources : A.D. Seine-et-Oise et Yvelines : 1 W 693, 795, 1062, 1094, 1116, 1128, 1142 1104 W 72. Etat-civil de Nézignan L’Evêque Entretien avec Michel Rosenblatt, successeur d’Henri Vidal (9 septembre 2003).

AHMO 2008-2010